Retour page Poésies Accueil

 

Âme d'artiste
© Tous droits réservés ISBN 2-914362-03-X

 

 

Feuille détachée

par les frimas de l'automne

je me  laisse emporter

bercer

au souffle froid

d'un vent du nord

pour finir ma chute

étonnée

au bord d'une source

 

 

Creuset  poétique

 

Creuset d’où nul ne sort

pot pourri d’entrechocs

d’espoirs déchiquetés macérés

jusqu’à puanteur

qu’un poète extirpe

hisse et déverse par dessus bord

terre inconnue

perdue pour l’humanité

creuset d’où nul ne sort

 

 

Il y a des jours ...

 

Il y a des jours où les mots empâtent la page
Il y a des jours où les pinceaux effacent l'émotion
et l'œil vide côtoie l'âme desséchée
à la recherche de points d'appui
dans l'explosion des feuillets
d'un imaginaire cahoté instable .

Les vents des tourments 
rejoignent ceux des incertitudes
happant mon inspiration
dans une vrille à plat 
jusqu'au sol.

Me voici écrasée dans la poussière
brisée engluée dans mon corps inerte.
Le chevalet me toise arrogant
et la brise tourne les pages
d'un cahier délaissé.

 

 

Mon âme flétrie s'imbibe du calme de l'instant
rejetant les moisissures de l'éternelle attente.
Des éclats de réalisme s'interposent
entre les vomissures de l'abandon
en refus des poussières de l'oubli
au mépris d'une assise banale.

Il y a des jours où la déroute arrache chaque pas
il y a des jours où chaque geste est plaie
pour affermir un quotidien bâti au sang du cœur
et creuser jusqu'à la source étincelante de la joie.
Il y a des jours où tout ruisselle, coule la source
mais sombre ma vie dans le gouffre des espérances.
 

 

 

 

 

Viens, raconte-moi...

 

Viens, pose tes pieds dans la poussière d'étoiles
traverse le nuage qui te cache
longe la voie lactée en comptant les lumières
raconte-moi les secrets que tu sais.

 

Raconte-moi l'histoire de ce bleu d'outre-mer
vibrant de force intense plongeant dans l'univers
pour changer dilué par l'espace infini
en un bleu lumineux de tendresse fragile.

 

Raconte-moi l'histoire de ces planètes éteintes
usées jour après jour en recherche éternelle
en approche inlassable du soleil astre-vie
afin d'illuminer d'autres planètes mortes.

 

Viens, j'avance moi aussi dans les nimbes
éclairées du noir d'un espoir irréel.

Viens, pose tes pieds dans la poussière,
montre-moi le chemin de ton éternité.

 


Page blanche

En trop de couleurs
en trop de beauté
l’univers immaculé
innocent
des désirs d’enfance
crève nos yeux envahis
peur
blanc de toile
blanc de page

De l’avant
de l’après
l’effroi
d’une renaissance
d’une résurgence
d'une nudité
inconnu

Mais la main se tend
hésite et griffonne
s’agrippe et façonne

 


 

 

Partage

Heure calme, heure apaisante,
Extrême chaleur, brûlante
Flamboiement des couleurs,
Flamboiement de nos cœurs
Tout en silence
Silence immense
En attente
En heure lente
En réserve de l'approche
En regard qui s'accroche.
Peur de l'émoi... Ils n'osent plus...
Crainte de joie... Regards perdus...
Chaleur qui glace
Lisse surface
D'une toile non pensée
D'un pinceau sans idée
pour estomper
Pour diluer
Le merveilleux d'être à deux
Le douloureux d'être heureux
En silence, en écoute
Sans contrainte ni doute
Couve la braise vive
De nos cœurs en dérive
En infinis partages,
En infinis voyages,
Ils nous laissent en déroute
Pour terminer leur route
En toiles éclaboussées
De flammes avivées
Dans ce temps irréel
De brûlures de soleil.

 

© Tous droits réservés   ISBN 2-914362-03-X

 

Retour page Poésies Accueil